Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Abbeville 2017 mémoire 2017-2018 - Somme / Foxoo
FranceSomme  Annoncez vos évènements 
Vos évènements relayés sur Twitter !  
Source : Musée Boucher-de-Perthes > Afficher son tableau Foxoo

Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 21/11/17 | Vues : 54


Abbeville 2017 mémoire 2017-2018 / Somme

Du 17 novembre 2017 au 18 mars 2018 à Abbeville.

En préambule au 150ème anniversaire de la mort de Jacques Boucher de Perthes qui sera célébré à Abbeville en 2018, le fonds régional d’art contemporain de picardie propose une libre évocation de ce « douanier » passionné de botanique, de musique et de littérature. Il y apportera des contributions très personnelles, comme le recensement de 25 000 plantes dans l’ouvrage Flore d’Abbeville.

Cependant, c’est dans la recherche et l’analyse des traces d’une humanité naissante à la surface du globe qu’il se distinguera. On lui doit d’avoir contribué à la qualification d’une période et à l’édification d’une nouvelle discipline : la Préhistoire. Avec d’autres scientifiques et érudits, il fait la démonstration de l’existence d’un homme antédiluvien, contemporain des grands animaux aujourd’hui disparus.

La Terre a enfoui dans ses strates les germes et les ramifications de ce qui est advenu comme genre humain, les empreintes du monde végétal comme celles du règne animal, les stigmates d’ères climatiques successives. C’est par la lecture attentive de leurs vestiges et d’indices préservés par le temps qu’un récit s’écrit toujours avec plus de précision, celui de l’évolution.

Par les formes, les gestes et les signes que les artistes y associent, chaque oeuvre participe à l’ouverture d’un espace d’expérimentation distinct, de relations au monde renouvelées. Leurs références et leurs propos sont multiples, à distance de toute convention préétablie.

Qu’il s’agisse d’évoquer les éléments naturels, des simulacres de rituels, des spéculations scientifiques ou ce qui constitueraient les bribes de l’écriture, le corps qui se dresse et la main agile marquent de leurs empreintes les espaces qu’ils parcourent, habitent et transforment, les cultures et les civilisations qu’ils érigent. Chaque oeuvre de l’exposition est à sa manière écho et mise en abyme d’une mémoire aux confins de ce qui apparaît et disparait, de la vie ou de la mort.

Visuel :

Giuseppe Penone, Une respiration comme un sommeil de feuilles vertes, 1999.

Débute à 14H00
24, rue Gontier-Patin, 80 abbeville




En savoir plus
Compléter / corriger
Poster vidéo / photo
Promotions

Abbeville 2017 mémoire 2017-2018  - 24, rue Gontier-Patin, 80 abbeville